Printemps sans L'hirondelle ?

 

Sur une branche fleurie , un jour une hirondelle

S'est posée , s'est montrée , pour m'offrir ce tableau
J'ai de suite pris pinceaux mes plus belles aquarelles
La prenant comme modèle au dessus d'un jet d'eau
 
Elle aimait mon jardin où j'ai semer amour
Je l'avais embelli depuis son arrivée
Elle picorait le doux , en faisant quelques tours
De ce carré de fleurs mes graines ont germées
 
Habituées le matin nous faisions gazouillette
Elle m'apportait la vie en volant jusqu'à moi
Certes elle devait comprendre allant sur ma fenêtre
Me voyant au clavier marquer joies et combats ...
 
J'y ai cru quelle voulait partager ce qui est rare ...
Alors que je dormais , l'orage a du gronder ,
Je n'ai rien entendu , et ni vu son départ
Allant sous d'autres cieux , sans crainte de me peiner
 
Tout s'est passé ainsi , moi je restais transie
Pour un coup de tonnerre , un éclair , me laisser
Si seulement ce soir là , m'attendant dans son nid 
Et me dire pour qui ou quoi , voulait s'en aller ...
 
Prenant la clé des champs , et sans explications
Les échos de ma voix  arrivaient jusqu'à elle
Elle ne m'entendait plus changeant de direction
Et moi sans comprendre , j' aime encore l'hirondelle
 
Quand je l'ai vue après dans le champ du voisin
Elle ne s'est pas doutée qu'elle m'a coupé les ailes
Ou peut-être le sait-elle , et comme si c'était rien
S'étant crue délaissée  m'a laissée dans la peine ...

Liliane...

Sortie

Yvette Nico