Texte de M Gérard

 

 

 

Amusement des Dieux…

 

 

Vulgaire jouet, que les dieux lancent et relancent,

Comme ils le font avec toutes les existences,

Je vais des limites du ciel jusqu'au néant ;

Tout au bord du gouffre j'ai des  sursauts de vie

Qui me rejettent dans la masse des vivants

Où je m'accroche de toutes mes énergies

 

Quand ils me jettent vers les célestes nuées

Je n'ai jamais assez d'élan pour aborder

Les palaces des cieux ni les divins jardins ;

Je vois et je sens les délices parnassiens

Mais je suis trop loin pour entendre les paroles

Qui tourbillonnent aux sommets des capitoles.

 

Et quand ils me laissent descendre vers le fond

C'est en chute libre que je vais aux trous noirs

Sans que, jusqu'à présent, ils aient pu m'engloutir.

Chaque fois, par a coups,  je retrouve l'aplomb

Et remonte vers le jour hallucinatoire

Qui va me bonifier ou bien me démolir.

 

Je vois les espèces rebondir dans l'espace,

Comme des milliards de jouets intelligents

Qui cherchent, sans les trouver, les règles du jeu ;

Parmi ces milliards, en cherchant la bonne place,

J'aperçois  les destins emportés par les vents

Que soufflent, sans arrêt, les puissances des cieux !

 

Comme les infimes grains de sable sur les plages

Nous sommes piétinés par les vagues de la vie ;

Aspirés, rejetés, affamés, assassinés,

Nous sommes vaincus par les insondables rouages

Qui forment aussi bien comédies que tragédies ;

Nos célestes Déités doivent bien s'amuser !!

 

M. Gérard.

....

Retour

Yvette De France