Texte de M Gérard

 

FLOCONS  DE SAISON.

 

 
Qu'ils sont beaux ces flocons qui nous viennent du ciel
En légère ouate blanche qui s'amoncelle
Ils recouvrent les prés et l'immense forêt
D'un linceul pur et frais tel un crémeux sorbet
 
Bien sûr tout le monde est ravi du  manteau
Qui fait propre nature et givre les ruisseaux
Car le tableau est beau et d'une autre couleur
Que les grises pluies  qui chagrinent les fleurs
 
Viendraient-ils, ces flocons, lessiver les souillures ?
Les atteintes du temps et bien d'autres chiures ?
Qu'alors ils soient bénis si en plus ils abreuvent
Les grandes soifs de nos étangs et de nos fleuves
 
C'est le temps de l'hiver avec joies et misères,
C'est le temps mort qui veut un repos pour la terre,
C'est le temps qui fait peur aux êtres sans abri,
Et c'est aussi un temps grandement applaudi.
 
Oh! Glacial duvet ; Il refroidit mon entrain
Aussitôt que je le traverse de mes mains,
Je suis transi par son accablante froidure
Et, sous le poids des ans, je crains sa signature.
 
Mais ! Combien  d'heureux d'aller au blanc tapis
Qui appelle à la luge et aux plaisirs du ski ?
Combien d'heureux vont se vautrer dans les congères
Pour y enfouir les stress et les faits divers ?
 
Dans les blanches couches de flocons ouatés
Les uns vont s'amuser, les autres grelotter.
Moi ! Près de l'âtre, je  laisse passer le temps
Et patiemment j'attends le retour du printemps !

 

M. Gérard.

....

Retour

Yvette De France