Texte de M Gérard

 

Hasard ou grand dessein

 

Quand elle apparut dans le Ciel,

Née d'un nuage de poussière

Venu des fonds immatériels,

Tout feu tout flamme était la terre.

 

De ces éléments noyautés,

Mû par une puissante force

Et soumis à la gravité,

Voici qu'un temps la vie s'amorce.

 

Qu'elle ait vu le jour en ce sein

Etait-ce dû  au pur hasard

Ou était-ce fruit d'un dessein

Venu d'un céleste brouillard ?

 

Quoiqu'il en soit, de ce grand feu

Sont générées des multitudes

Que le créateur mystérieux

Va livrer aux vicissitudes.

 

Et qu'après des milliards d'années,

Je sois là, rempli de ce feu

Pour accomplir ma destinée,

Je ne crois pas que ce soit un jeu !

 

Je suis bien trop sophistiqué

Pour n'être né que d'un hasard

Qui m'aurait fait moins compliqué

Et jamais sorti du blizzard !

 

Oh ! Grand Esprit de ces desseins

Réjouis toutes multitudes

Qu'a créé ta pensée sans fin

Et donne leur béatitude !

 

M. Gérard

Retour

Yvette De France