Texte de M Gérard

 

ILLUMINATIONS.

 
 
Les rues de la cité sont toutes illuminées,
Les magasins offrent mille tentations,
Le beau et le bon sont  joliment exposés
Aux envies du chaland  rempli d'excitations.
 
Malgré le froid et la grisaille de l'hiver
Un air de fête est dans le cœur et dans l'esprit
Des foules qui vont et viennent chercher l'affaire
Qui marque  Noël et l'an que l'on reconduit .
 
Des victuailles, des jouets , du nécessaire,
Mais aussi tellement de choses superflues;
Qu'importe, c'est fête dans chaque chaumière
Et l'on veut garnir le sapin sans retenue!
 
On veille, on prie et l'on mange du pain béni
A couvert et au chaud ;  Plein de bienveillance
Le Ciel est avec nous ; Il nous comble de fruits
Et nous enveloppe dans sa magnificence.
 
Cependant au- dehors, Bon Dieu! ce qu'il fait froid
Pour cette humanité qui n'est pas dans le coup ;
Dans la solitude et sous une lourde croix
Elle est écrasée par d'horribles remous.
 
Main dans la main, misère et pauvreté errent
Dans les ornières de la malchance; Triste sort
Qui nous interpellent, mais ce n'est pas mystère
Que l'on regarde plutôt vers notre confort !
 
Les illuminations ne viennent pas du Ciel,
Mais de quelques humains et d'un calendrier
Qui n'éclairent pas les lugubres passerelles,
Où passent sans cesse des ombres émaciées !

 

M. Gérard.

Retour

Yvette De France