Texte de M Gérard

 

Petit clocher

 

Petit clocher au fond de la vallée,

Tes cloches ont combien de fois sonné

Les fêtes, les joies et tant de peines

Et l'angélus les jours de semaine,

Et toutes les heures qu'elles égrènent ?

 

Les événements vécus dans la vallée

Qui nous ont réjouis ou éplorés,

Fêtes solennelles, exaltations,

Toutes les pieuses invitations,

Les détresses et autres afflictions.

 

Carillonnées pour les mariages

Semant la joie dans tout le village,

Mettant au Cœur des jeunes mariés,

Avec les compliments des invités,

Un doux sentiment de félicité.

 

Elles vont aussi sonner à la volée

Pour ceux qui vont être baptisés,

Petits nouveaux- nés, justes arrivés

S'immisçant dans la ronde des aînés

Pour demain venir les relever.

 

Les autres fêtes par elles annoncées ;

Nativité, Pâques ou Trinité,

Tous les rites liturgiques

Et les prières évangéliques

Enonçant les règles canoniques.

 

Quand hélas !  Tinte, leur sinistre glas,

Elles annoncent d'un être le trépas.
Nous avons tous, un jour, été touchés,

Nos yeux de larmes furent embués

Pleurant au départ de nos Bien-Aimés

 

Petit clocher au fond de la vallée

Tes cloches vont encore sonner ;

Puissent-elles n'annoncer que clémence,

Qu'elles ne sonnent que réjouissances

Et que leurs sons soient chant d'espérance !

 

M. Gérard.

Retour

Yvette De France