Texte de M Gérard

 

Tristesse d'automne.

 

En un lugubre et froid tourbillon,
Les feuilles mortes de la saison
S’en vont au vent de l’éternité
Rejoindre les âmes envolées.
 
Tristement nous les regardons fuir
Vers le temps qui va les engloutir,
Comme nous vîmes d’autres départs
Qui nous avaient plongés dans le noir
 
Quand nous revient cette saison triste
Et tant que notre mémoire existe
Il nous revient aussi des images
De bonheur et d’heureux paysages.
 
Des parents, des amis, des voisins,
Avec qui on partageait le pain
Et les aléas de tous les jours ;
Des gens dont on se souvient toujours !
 
Fermant les yeux, nous les revoyons
Comme ils étaient, dans la perfection ;
Des géants d’amour et d’amitié
Que jamais nous n’allons oublier.
 
Sur chaque tombe, il nous faut aller
Relire les noms des effacés
Et leur adresser dans l’au-delà
Nos messages émus d’ici bas.
 
Sur chaque feuille qui part au vent
Il nous faut graver nos sentiments
Profonds, nos regrets et notre peine
De ne plus les voir sur notre scène !
Sur chaque tombeau, avec des fleurs,
Allons faire des signes de chaleur
Pour, un instant, raviver la flamme
Qui animait les défuntes âmes !

M. Gérard.

....

Retour

Yvette De France