Le Pérou

Huascaran

Photos Gérard Morio

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Le Mont Huascarán est le point culminant du Pérou et le troisième sommet d'Amérique du Sud. Situé dans la région d'Ancash, il a donné son nom à une réserve biologique : le parc national de Huascarán. Le mont Huascarán appartient à la province péruvienne de Yungay et est situé dans la cordillère Blanche, dans les Andes occidentales

C'est le point culminant du Pérou, mais aussi du bassin amazonien et même des tropiques. Ce double sommet domine la vallée du Río Santa.Son altitude officielle est de 6 768 mètres, Le sommet du mont Huascarán est le second point le plus éloigné du centre de la terre

Sur le massif du Huascarán, ainsi que dans l'ensemble du parc national Huascarán qui l'entoure, 131 espèces d'oiseaux appartenant à 33 familles ont été répertoriées, dont le condor des Andes, la buse aguia, le caracara montagnard, visibles sur les hauteurs. Plus bas, on trouve la sarcelle tachetée, le canard à queue pointue, la merganette des torrents, l'ibis de Ridgway, l'ouette des Andes, de même que le pic des rochers, que l'on peut rencontrer lors des ascensions, alors que le conirostre géant est insaisissable. Parmi les mammifères, dont certains ont été victimes d'une chasse intensive dans le passé, on peut rencontrer le cerf gris de Virginie, le cerf andin, l'ours à lunettes, la vigogne, le puma le chat sauvage, le renard de Magellan, la viscache des montagnes et la Moufette des Andes

Quelques 120 espèces de plantes ont été identifiées  Les premières explorations du massif montagneux du Huascarán commencèrent dans les années 1860. Mais c'est l'Américaine Annie Smith Peck, après deux tentatives manquées en 1904 et 1906, qui fut la première à atteindre le sommet du nord

Le Huascarán fait partie du parc national de Huascarán. Il a été déclaré réserve biologique et patrimoine naturel de l'humanité en 1985, par l'UNESCO.

L'importance du site pour la conservation de la biodiversité est élevée, mais elle pourrait être menacée par des projets miniers et la création d'un gazoduc

L'ascension du Huascarán, dans la lignée de celle conduite par Phillip Borchers en 1932, s'effectue au départ du village de Musho, en direction de l'ouest, et passe par le col qui sépare les deux sommets, connue sous le nom de « La Garganta.Elle dure généralement cinq à sept jours et est considérée comme l'une des moins difficiles de la Cordillère Blanche

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sortie