Angola

Baie aux éléphants

Photos de José Da Palma

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

L'Angola, est un pays du sud-ouest de l'Afrique, limitrophe de la République démocratique du Congo, la République du Congo, la Namibie et la Zambie. Le pays est un quadrilatère reliant l'Afrique centrale francophone à l'Afrique australe anglophone.

Ici La Baie des Éléphants

La Baie des Éléphants se situe sur la côte sud de la Province de Benguela, à 20  km au sud de la petite ville de Equimina

Cette grande baie, placée sur la côte sud de la Province de Benguela, se trouve aux coordonnées Latitude: -13.216667 / Longitude: 12.733333. Elle est à environ 20 km au sud de la petite ville de pêcheurs de Equimina, et appartient a la municipalité de Baia Farta, presque une centaine de kilomètres plus au Nord.

C’est un merveileux oasis naturel, blessé par une mer calme et transparente, et par une longue plage de sable fine. L’accès à travers les montagnes demande beaucoup de courage, un véhicule 4x4, et un chauffeur à l’aise dans cet environnement. En bateau, le voyage depuis Equimina  peut demander entre une demi heure à 2 heures, selon le type de bateau et moteur mis a disposition, et l’humeur du pêcheur engagé pour faire la traversée.

Déjà en 1939, lors d’une recherche scientifique réalisée par une mission hydrographique de la marine portugaise, cette baie a été indiquée comme une des plus sures pour l’ancrage au large des navires de tout tonnage.  Bien protégée au Sud par la Pointe des Moines, où se trouve le vieux phare (maintenant hors service), la Baie aux Éléphants est sur le sentier du courrant froid de Benguela, générateur d’un écosystème maritime très actif, et se trouve donc dans une situation privilégiée pour la pêche.

Autrefois un port de pêche très actif, et centre de l’industrie des conserves de poisson, maintenant abandonnée, le petit village de pêcheurs  de la baïe se retrouve maintenant réduit à la pêche artisanale et de survie, dans l’attente d’un nouveau projet de développement touristique promis pour cet endroit (un village de 5 étoiles), qui va demander la reconversion  de la majorité de la réduite main d’oeuvre locale.

Parmi ces objectifs de développement, on espère dans l’avenir pouvoir y développer le tourisme d’observation des baleines que souvent nagent au large, et qui peuplent le promis sanctuaire de l’Atlantique Sud.  

Plus au Nord, la petite ville d’ Equimina, touchée par la guerre civile, garde quand même des repères intéressants, comme la vielle église, aujourd’hui à moitié en ruines. Cette commune a connu récemment un progrès relatif, grâce a l’ouverture d’une nouvelle voie de communication routière, que la relie plus aisément à la ville de Benguela, et qui a rendu plus souple le transport et le commerce du poisson. Pas loin d’Equimina, dans les bois qui entourent le village, il est possible de croiser des petits singes sauvages.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sortie