<
 

Allemagne

Partenkirchen-Garmisch

Photos de d' Éva Lechner  d'Allemagne

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Garmisch-Partenkirchen est une ville d'Allemagne située en Bavière, près de la frontière autrichienne, reliée à Munich et Innsbruck par liaison ferroviaire et autoroutière. Elle est le résultat de la fusion de deux communes, Garmisch et Partenkirchen.

Sa population s'élevait à 26 300 habitants

Garmisch-Partenkirchen accueillit les  Jeux olympiques d'hiver en 1936 et aurait dû également recevoir les Jeux Olympiques d'hiver de 1940, annulés par la suite. Le sommet de l'Allemagne, la Zugspitze est sur son district à la frontière avec l'Autriche ; on y accède par un train à crémaillière, le Chemin de fer de la Zugspitze. Sport, détente, mais aussi nature et culture - Garmisch-Partenkirchen surprend par sa diversité

A Garmisch-Partenkirchen, on ne fait pas que vous promettre monts et merveilles. La situation de la commune, blottie au pied du majestueux massif rocheux de la Zugspitze, est à elle seule tout un programme. Sommet culminant (2,962 mètres) d’Allemagne, la Zugspitze est, certes, le symbole de la petite cité alpine. Mais Garmisch-Partenkirchen caracole également en tête du palmarès des lieux de cure et de bien-être grâce à son climat réputé réparateur. Quant à ses compétitions sportives internationales, leur renommée a depuis longtemps largement dépassé les frontières du pays. C’est à Garmisch en effet qu’a lieu la légendaire descente de ski alpin du Kandahar où s’affronte tous les ans l’élite du ski alpin. Et c’est là aussi que s’envolent les champions du saut à ski depuis le nouveau et futuriste tremplin lors de l’épreuve du nouvel an.

Mais malgré ces compétitions spectaculaires, Garmisch qui a fusionné avec Partenkirchen pour organiser les jeux olympiques d’hiver de 1936, ne s’endort pas sur ses lauriers. La ville accueillera les championnats du monde de ski alpin en 2011 et les préparations vont déjà bon train. Nombre de remontées mécaniques sont d’ores et déjà renouvelées, la mythique descente du Kandahar va être redessinée et l’on prévoit d’installer des canons à neige jusque dans la vallée.

Néanmoins, le sport n’est ici pas réservé aux professionnels, loin s’en faut. Ski alpin, ski de fond ou hockey sur glace, canoë ou parapente, VTT ou randonnée - dans cette superbe vallée au confluent des rivières Partnach et Loisach, les amoureux du sport et de la nature n’ont que l’embarras du choix quelle que soit la saison. En été, la ville est le rendez-vous d’innombrables randonneurs et alpinistes. Un vaste réseau de sentiers s’étend sur plus de 300 km, quadrillant les quatre coins de la ville et toute la montagne environnante. Où que l’on se trouve, la vue de tous les côtés est époustouflante. Les balades de plusieurs jours avec hébergement en refuge traditionnel sont un must pour tous les amoureux de la montagne. Les grimpeurs ne seront pas déçus non plus, Garmisch-Partenkirchen recèle des parois rocheuses pour tous les niveaux. Les accros du VTT trouveront, eux, un vaste réseau balisé de pistes qui leur permettra de se dépasser. Les passionnés de canoë-kayak affronteront les courants impétueux de la Loisach, tandis que les adeptes de la baignade se retrouveront dans la piscine à vagues de l’Alpspitz, à moins qu’ils ne préfèrent la fraîcheur des eaux cristallines d’un lac de montagne. En famille, on ne manquera sous aucun prétexte la randonnée dans les gorges de la Partnach. Eté comme hiver, ses cascades féériques et ses rapides enchanteront petits et grands. En hiver tout particulièrement, lorsque la lumière du soleil fait briller de mille feux les imposantes chutes d’eau figées par le gel, ces gorges de 800 mètres de long sont d’une beauté véritablement irréelle. Ces gorges sont également le point de départ de nombreuses balades dans les environs de Garmisch-Partenkirchen. Ainsi, plusieurs randonnées sur des sentiers chargés d’histoire permettent entre autres d’accéder au pavillon de chasse de Schachen où résida le roi Louis II de Bavière, grand amateur de promenades dans les Préalpes.

Pourtant, on ne vient pas à Garmisch-Partenkirchen que pour y admirer la nature. Les traditions sont bien présentes et rappellent aux hôtes de tous les pays que malgré son internationalité, la ville est avant tout bavaroise et fière de l’être. À ne pas manquer par exemple, une flânerie dans la rue Frühlingsstrasse de Garmisch et dans la rue historique Ludwigstrasse de Partenkirchen. Les « Lüftlmalerei » sur les façades des maisons y racontent l’histoire des habitants, de la région et de ses coutumes, un langage que les visiteurs, même étrangers, comprennent sans explication.

Les manifestations culturelles ne sont pas en reste dans la cité alpine. En été, le festival Richard-Strauss fait partie des incontournables du programme. C’est un hommage au célèbre compositeur qui choisit Garmisch-Partenkirchen comme patrie d’élection et à qui la contemplation de la Zugspitze inspira sa fameuse „Symphonie alpine“. Au cœur de l’été, les semaines folkloriques („heimatwochen“) font prendre conscience au visiteur combien les habitants sont attachés à leurs coutumes.

L’hospitalité à Garmisch-Partenkirchen est proverbiale. Dans les bistrots et cafés en tout genre, les autochtones n’hésitent pas à se rapprocher des hôtes allemands et étrangers. La palette gastronomique va des spécialités bavaroises traditionnelles aux mets les plus délicats dans des restaurants haut de gamme. En matière d’hébergement, la ville propose plus de 1.000 lieux de séjour. Selon son goût et ses moyens, le vacancier choisira entre un petit hôtel de campagne, une chambre d’hôte à la ferme, une pension de famille, un appartement de vacances ou bien encore un hôtel de luxe.

Les environs de Garmisch-Partenkirchen sont tout aussi attrayants. À proximité immédiate se trouvent Oberammergau, lieu du „Jeu de la Passion“, le château de Linderhof, ainsi que le célèbre château de conte de fée Neuschwanstein. Et Munich, la métropole bavaroise, n’est qu’à 40 minutes en voiture.

Certes, qui dit Zugspitze dit Garmisch-Partenkirchen. Mais il serait trop dommage de ramener la ville à ce seul atout, car elle est bien plus que cela : un mélange de saine nature, de multiples attraits sportifs, un programme culturel séduisant, le tout agrémenté de l’art de vie bavarois…

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sortie