Bulgarie

Koprivchtitza

la Vallée des roses et le monastère de Sopot

Photos de Jurgen  et Éva  Lechner d'Allemagne

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Cette petite ville au nom imprononçable  se niche dans les versants de Sredna Gora, à seulement 87km de Sofia. Koprivchtitza est l’un des endroits les plus enchanteurs en Bulgarie, sa beauté est légendaire, son nom est un monument, son décor magnifique de la montagne.

On peut dire, sans exagération, que Koprivchtitza est l’un des piliers identitaires de la Bulgarie. Avec ses maisons en bois colorées en bleu, en rouge, à la cour intérieure plongée dans la verdure et gardée par de hautes enceintes en pierre, les ruelles dallées, les petits ponts au dessus de la rivière…

Selon la plus populaire Korpivchtitza est apparue en début de l’invasion ottomane. Une noble dame, venant de Rila, choisit l’endroit pour la qualité des pâturages aux alentours. Plus tard, elle réuissit à obtenir du sultan-même un document de propriété et reçut des privilèges inhabituels pour l’époque – un cavalier turque n’avait pas droit de traverser le village si son cheval était ferré, les habitants avaient le droit de porter une arme. Le nom courant de Koprivchtitza dans la langue turque est resté Avraltan « pelouse de la dame » durant les siècles.
Sans doute Koprivchitza existait avant l’invasion ottomane. Il est probable qu’un des ses habitants nobles ait pris pour femme une noble. La ville est connue aussi pour son architecture authentique qui remonte à l’époque du Réveil national. Rares sont les Bulgares qui n’ont pas encore visité cette ville-musée qui figure depuis longtemps dans les manuels d’histoire. La visite de Koprivchtitza est un escale incontournable pour la plupart des touristes étrangers.
En été l’air est très frais, fraîcheur. Les étroites ruelles résonnent de conversations dans presque toutes les langues du monde. Des Japonais, des Français, des Néerlandais emportent une riche collection de photos en souvenir de cette ville particulièrement pittoresque où chaque rue, chaque placette est comme l’illustration d’un conte populaire bulgare.  Des ponts de pierre en dos d'âne vieux d’un siècle enjambent la rivière Topolnitza. Les maisons de Koprivchtitza ont conservé leur aspect architectural de la fin du 18ème et du début du 19ème siècle. Chaque maison nous raconte une histoire passionnante écrite par un maître bâtisseur à l’époque de la Renaissance bulgare. La ville est classée réserve architecturale et historique. Koprivchtitza possède plus de 300 monuments de la culture. Six maisons transformées en musées sont ouvertes au public. Leur premiers propriétaires étaient des personnages hauts en couleurs qui avaient joué un rôle important dans le développement historique. Les maisons les plus visitées sont celles d’Oslékov et de Lutov qui étaient des riches entrepreneurs locaux. Ces beaux édifices de l' architecture de l’époque du Réveil national sont décorés à l’intérieur et à l’extérieur par des maîtres locaux. Les maisons gardent intacte l’atmosphère spécifique de cette époque lointaine. 
L’équitation est parmi les attractions les plus sollicitées. Des moniteurs expérimentés sont à la disposition des touristes désireux de visiter les environs de Koprivchtitza à cheval. C’est une forte sensation qui nous permet d’oublier les problèmes quotidiens et le rythme effréné de la vie urbaine. Nous vous conseillons vivement de visiter Starossel et la ville de Panagurichté, mais aussi de faire une belle promenade à pied jusqu’aux monts Bogdan et Bounaya. La montagne propose aux amateurs de sensations fortes à commencer par les alpinistes de belles escalades des rochers abrupts.  A Koprivchtitza il y a aussi beaucoup de magasins de souvenirs et d’antiquités, mais le tissage est peut être l’attraction la plus recherchée par les touristes.

Sortie