Bulgarie

Kovatchevitza

Une ville au  style architectural typiquement bulgare du XIXe siècle.

Photos de Jurgen  et Éva  Lechner d'Allemagne

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com
Le nom de Kovatchevitza est emblématique pour désigner un ancien et joli village bulgare. Ses grandes maisons perchés sur les hauteurs de la montagne, séparées par des rues étroites et recouvertes de larges ardoises grises lui ont forgé une image indélébile, symbole d'une Bulgarie mythique et rêvée.

Le village de Kovatchévitza se situe en Bulgarie de Sud-Ouest, dans les hauteurs des Rhodopes appelés Dabrache, au dessus du lit de la rivière Kanina. Y mène une route étroite et isolé, emprunté régulièrement les week-ends par des citadins en quête de paysages authentiques. Kovatchévitza est sous statut de réserve architecturale en Bulgarie.

L'apparition du village est liée à l'islamisation forcée des populations bulgares effectuée entre 1623-25 et puis en 1656. Pour échapper, certains Bulgares abandonnent leurs villages et se dirigent vers les profondeurs des Rhodopes, difficilement accessibles. Les terres de l'actuelle Kovatchévitza disposaient de suffisamment d'eau potable et de beaucoup de pâturages. A cela s'est ajouté le climat doux et l'absence relative des ottomans, qui ne s'aventuraient pas beaucoup en montagne. En savoir plus sur l'histoire de Kovatchévitza

L'ensemble de Kovatchévitza s'est constitué en fonction des familles arrivées au fur et à mesure. Plus tard, le village s'est agrandie de la même façon. Ainsi Kovatchévitza accueillit des fugitifs de Véliko Tarnovo, qui créèrent le quartier dit de Tarnovo.

Le nom de Kovatchévitza est construit sur le mot bulgare correspondant à Forge, Forgerie. La légende relate qu'un forgeron talentueux habitait Kovatchévitza, à ses débuts. Après sa mort, les gens des villages voisins qui rendaient visite à son épouse disaient qu'ils allaient chez "kovachtévitza" alias "la femme du forgeron". Avec le temps, le mot Kovatchévitza devint le nom du quartier. Ensuite, à l'occasion d'attaques de bandes fréquentes, les autres maisons se rapprochèrent autour la maison de l'ancien forgeron et ainsi le village entier revêtit le nom de Kovatchévitza. L'une des particularités de Kovatchévitza consiste dans le fait que le village ne connut jamais l'administration ottomane. Cela tranforma Kovatchévitza dans l'un des centres des mouvements pour la libération de la Macédoine (le nom commun de la Bulgarie de Sud-Ouest en ces temps). Entre 1878 et 1912 Kovatchévitza fut village frontalier entre la Bulgarie et la Turquie, dans le territoire turque. Y transitait l'un des canals les plus importants de livraison d'armes pour le sud-ouest. Pour assurer la sécurité et la perrenité de l'eouvre, un tunnel souterain fut creusé entre les extrêmites nord et sud du village.