Bulgarie

  

Le monastere de Rila

Photos de Jurgen  et Éva Lechner  d'Allemagne

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Le monastère de Rila  fut fondé au Xe siècle par saint Jean de Rila, un ermite canonisé par l'Église orthodoxe. Il est situé dans les montagnes de Rila en Bulgarie, en un lieu spectaculaire dans les gorges de la rivière Rilski. Ses logements pour ascètes et ses caveaux devinrent des lieux sacrés et furent transformés en un complexe monastique qui joua un rôle important dans la vie sociale et spirituelle de la Bulgarie médiévale. Partiellement détruit au début du XIXe siècle, le complexe fut rebâti entre 1834 et 1862, les bâtiments ayant échappé aux incendies ayant été préservés. Le monument est caractéristique de la Renaissance bulgare (XVIIIe et XIXe siècles) et symbolise la prise de conscience des Slaves de leur identité culturelle après des siècles d'occupation ottomane.

Le monastère de Rila se situe sur la rive droite de la rivière Rilska, dans la montagne de Rila, à 17km de la ville de Rila. Il a le statut administratif, tel d'une ville ou un village, et est le seul à l'avoir parmi tous les monastères. Le monastère de Rila le lieu touristique le plus visité en Bulgarie. Le monastère de Rila occupe une superficie totale de 8800m² . Sa cour intérieur s'étale sur 3200m² et vous pouvez y entrer à travers 2 portes - celle de Samokov et celle de Doupnitza. L'église principale du monastère et ses 2 parois se situent au milieu de la cour intérieure. Le monastère de Rila est constitué de 4 sections, correspondant aux 4 directions Sud, Est, Ouest et Nord. Elles furent construites en 1817-19 et peu après furent ravagées par une grande incendie. Les sections Est, Ouest et Nord furent reconstruites telles que nous les connaissons en 1834 et en 1847 fut ajoutée la section Sud. Les 4 sections du monastère de Rila disposent de plus de 300 cellules de moines et 4 parois. Dans les parties Nord et Est sont aménagées des pièces qui portent les noms des villes ayant donné des moyens au monastère - Koprivchtitza, Samokov, Tchirpan, etc. Initialement il se situait à 4km de son emplacement actuel, dans le lieu-dit Les Cellules Blanches (Bélité Kilii). Le monastère, tel que nous le connaissons aujourd'hui, fut érigée en 1335 par le féodal Stéphane Dragolov connu sous le surnom Khrélyo (Hrélyo). A grand coups de travaux et d'invetissements, le dit Khrélyo bâtit l'église, les habitations des moines et la tour défensive à l'interieur du monastère qui porte toujours son nom - la Tour de Khrélyo. Il dédia le monastère au nom du Saint Ivan de Rila et au nom de Sainte Marie. Saint Ivan de Rila et le plus respecté des saints bulgares. De son vivant il eut la visite du roi Pétar, quelques siècles plus tard le monastère continua à bénéficier d'un égard sans égal et receva réceva de dons généreux des rois Ivan Alexandre et Ivan Chichemann. Le document officiel remis par ce dernier en 1378 est toujours gardé dans le monastère. Au début du Xvème siècle le monastère de Rila subit à répétition des pillages et des destructions de la part des ottomans. En 1460 trois frères - Ioasaf, David et Téofan réuissirent à remettre sur pied le monastère et en 1469 arrivèrent à obtenir et transporter le corps de Saint Ivan de Véliko Tarnovo au monastère. Pour que le monastère de Rila puisse survivre, les moines conclurent une alliance d'aide mutuelle avec le monastère russe Saint Pantélée, situé à Aton.Durant les siècles le monastère de Rila a tojours bénéficié de la protéction, tant bien que mal, des rois Russes et les voévodes Moldoves. Cependant il fut régulièrement attaqué par des bandes entre XVIIème et XVIIIème siècles.