France

Béziers

Languedoc Roussillon

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Photos de Yvette Nico

La ville de Béziers 74 000 habitants fut pendant de nombreuses années la capitale française du rugby à XV. En effet, l'ASBH remporta 11 titres de champion de France entre 1961 et 1984 et joua 15 finales. Les joueurs aux couleurs "Rouge et Bleu" faisaient trembler les équipes du rugby français de cette fameuse époque.

Béziers  est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon. Par sa population, Béziers est la seconde ville de l'Hérault, la quatrième du Languedoc-Roussillon  La ville est située dans la plaine héraultaise, dominant l'Orb et le canal du Midi dans un site pittoresque au sein du plus grand vignoble du monde.

Dernier contrefort du Massif central dans la plaine du Bas-Languedoc, Béziers est située à 10 km des plages de sable fin de la mer Méditerranée et à 50 km des montagnes moyennement élevées du Haut Languedoc telles que le massif  du Caroux , l'Espinouse  et les monts de Lacaune dans le Tarn

Bénéficiant d'une superficie communale importante, Béziers est la commune la plus étendue du département de l'Hérault. Moins de la moitié de la superficie communale est urbanisée, le reste du territoire est composé d'espaces verts, de zones naturelles protégées et de zones agricoles principalement plantées en vignes.

Béziers 2700 ans d'histoire, qui commence avec l'installation d'une population exogène au début du VIe siècle av. J.‑C. sur une acropole très anciennement fréquentée Durant l'âge du fer, Béziers constitue l'un des principaux oppida de la Celtique méditerranéenne. Dès la première moitié du VIe siècle av. J.‑C. l'occupation se densifie et se structure selon une trame pérenne. Les productions locales de céramiques, déjà nombreuses, sont quasi-exclusivement tournées et l'influence très hellénisante. Ce noyau ancien connait à la fin du VIe siècle avant notre ère, un important développement aboutissant à l'urbanisation dense de plus de 35 hectares. Tant par les productions locales de céramiques tournées dont plusieurs ateliers de potiers ont été déjà fouillés, que par l'urbanisme, l'architecture publique et privée, les matériaux (dont les tuiles de couverture de type corinthien, fréquentes dès le Ve siècle avant notre ère, les artisanats, les commerces, les consommations dont l'alimentaire, la ville s'avère très singulière. Cette problématique, excessivement passionnante et passionnée devrait alimenter encore pour de nombreuses années, au gré des opportunités de fouilles, les débats scientifiques dont les implications dépassent largement le seul cadre régional. .

Béziers est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Béziers - Saint-Pons.

à voir : Le plateau des poètes XIXe 1867 :  vaste parc à l'anglaise , contenant de nombreuses statues de poètes et la monumentale "statue-cascade" du Titan par Injalbert, relie la gare aux allées Paul Riquet où se trouve la grande statue en bronze du génial créateur du canal du Midi (Pierre-Paul Riquet) Le jardin-promenade de la Plantade.  Le jardin médiéval de Saint-Jean-des-Anneaux. L'île de Tabarka, sur l'Orb. Le domaine de Saint-Jean-d'Aureilhan. Le Domaine de Bayssan  Les arènes de Béziers . deux arènes : l'une datant de l'époque romaine, dont les structures et soubassements sont réhabilitées après de longs travaux, située dans le quartier Saint-Jacques , et l'autre construite en 1905 sur le modèle des arènes espagnoles par Fernand Castelbon de Beauxhostes mécène féru de théâtre et d'art lyrique voir Arènes modernes de Béziers. Il s'agit des plus grandes arènes de France 13 100 places. Des artistes de passage dans la ville y produisent des concerts et des corridas sont organisées pendant les festivités de la Féria d'août. Le pont Vieux sur l'Orb (Moyen Âge). Le Cimetière Vieux, cimetière créé au XVIIIe siècle, véritable musée à ciel ouvert avec de nombreuses tombes, œuvres de sculpteurs biterrois tels que Jean Magrou ou Injalbert. Le canal du Midi XVIIe  Le pont-canal,milieu 19e  Les écluses de Fonserannes,milieu 17e  Le moulin de Cordier, ou moulin de Bagnols.  Les grandes halles (fin XIXe). Le musée des Beaux-Arts, situé dans les hôtels particuliers Fabrégat et Fayet et fondé en 1859, il reçoit en 1934 la donation de la veuve de Jean-Antoine Injalbert, sculpteur connu pour son œuvre monumentale (nombreuses réalisations en ville et dans toute la région), et de Laure Moulin, en 1975, des dessins et la collection d'art de Jean Moulin. Il expose également des toiles de Hans Holbein, Sébastien Bourdon, Géricault, Vincent van Gogh, Chaïm Soutine, Henri Goetz…  Le musée Saint-Jacques, installé dans une ancienne caserne, présente des collections sur la vie biterroise. La salle de spectacle Zinga Zanga quartier Montflourès Le théâtre municipal XIXe allées Paul Riquet Le Palais des Congrès avenue Saint-Saëns  Le théâtre des Franciscains boulevard Du Guesclin L'ancien théâtre Art nouveau des Variétés

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sortie