France

La Grande Motte

Vous êtes sur le site    www.yvettedefrance.com

Photos de Yvette Nico

Grande Motte

La Grande-Motte 8200 habitants est une commune française, située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon. Station balnéaire et port de plaisance, construite pendant les années 1960 et 1970 sur un terrain vierge, La Grande-Motte se caractérise par une grande homogénéité architecturale, dont les éléments les plus visibles sont les immeubles en forme de pyramide. Avec 2 millions de touristes par an, c'est l'une des stations préférées des Français, issus plutôt de milieu moyen.
La Grande-Motte est située sur la côte littorale du Languedoc. Elle est délimitée par deux étangs, l'étang de l'Or au nord-ouest et l'étang du Ponant à l'est, alimenté par le Vidourle. Au sud, la mer Méditerranée, et plus précisément le Golfe d'Aigues-Mortes inclus dans le Golfe du Lion, borde ses 3 ha de plages

Elle est entourée par les communes de Mauguio à l'ouest et au nord et d'Aigues-Mortes et du Grau-du-Roi à l'est. Ces deux dernières appartiennent au département du Gard. On y accède par deux voies express de 20 km chacune qui la relient à l' A9 et aux villes de Montpellier et Nîmes.

La Grande-Motte est soumise au climat méditerranéen caractéristique du sud de la France. Le Midi figure parmi les régions de France où l'été est le plus chaud

Près de 7 km de parcours bénéficient de l'appellation voie verte. Inscrites au code de la route depuis septembre 2004, ces voies sont ouvertes aux piétons et aux cyclistes dans le cadre du tourisme, des loisirs et des déplacements de la population locale. À La Grande-Motte, trois itinéraires s'offrent aux cyclistes :

Le territoire actuel de La Grande-Motte est une ancienne partie de la commune de Mauguio ; à l'époque, ce territoire était peu utilisé par les hommes car isolé des villages alentours par l'étang de l'Or. À partir des années 1960 et de la mission Racine, La Grande-Motte devient une station balnéaire créée ex nihilo avec port de plaisance, immeubles, campings... L'objectif était de détourner les touristes des destinations espagnoles de l'époque. À La Grande-Motte, l'architecte Jean Balladur a créé des immeubles rappelant les pyramides précolombiennes

En 1966, une drague creuse le port et l'étang du Ponant et puise les matériaux nécessaires au remblaiement assurant les bases de la future ville. Dans les années 68, les premières pyramides apparaissent sur le port  Puis en juillet 1975 se déroule la pose de la première pierre de l'église St-Augustin. Enfin, en octobre 1975, un référendum est organisé afin de choisir le nom des habitants : ils seront "Grands-Mottois".

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sortie