France

Saint Girons Ariège

Photos de Martine Lorillec

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Saint-Girons est une commune française  située dans le département de l'Ariège région Midi pyrénées. La ville est établie au centre d'un bassin, au contact de la montagne et des plaines et coteaux, enfin au confluent de la vallée du Salat et de deux affluents Le Lez et le Baup. Tout cela lui donne une position de carrefour.

La ville apparaît assez tardivement, mais son histoire ne peut pas être séparée de celle de la cité voisine de Saint Lizier, fondée par les Romains. Du fait de la présence d'un site défensif. Cette cité devint, par la suite et jusqu'en 1789  le siège d'un évêché 

la route du sel, qui courait au pied des Pyrénées passait par St-Girons. Aujourd'hui, la ville est sur le trajet reliant le sud de l'Aquitaine française à la Catalogne espagnole . C'est vers 1100 que Saint-Girons apparaît en tant que ville, à la suite d'une période, l'an 1000, qui voit de profondes transformations dans l'occident. La chrétienté n'est plus assiégée et va se développer tant d'un point de vue économique que démographique. Les populations qui s'étaient, au cours des siècles précédents, repliées dans les zones de montagnes, plus difficilement accessibles, descendent vers les plaines et vont peupler les villes ou en fonder de nouvelles.

Église Saint-Girons, construite en 1857 .Église Saint-Valier, portail du XIIe siècle. Palais de Justice (ancien château vicomtal), XIIIe siècle Monument aux morts. Monument en l'honneur d'Aristide Bergès. Monument à la mémoire d'Oscar Auriac (1879-1949) et Jean Auriac (1906-1941),
Le 20 siècle   voit de nombreuses activités s'installer, le long du Salat pour utiliser la force motrice des cours d'eau. Il y a, comme partout, des moulins à farine  des moulins à scier le bois, des forges. Il y a aussi des moulins à fouler qui servent pour l'industrie textile. Le Salat, les moulins, le bois et l'industrie textile vont être le point de départ de deux aspects qui vont marquer l'histoire locale.
C'est, d'autre part, l'apparition des premières papeteries, qui vont prospérer en profitant des eaux limpides qui descendent de la montagne, parfois aussi des bois de la montagne. De ces usines, il en restait encore une dans la ville elle-même, dans le faubourg de Lédar. Une quatrième papeterie s'est pourtant maintenue, plus en amont, sur le Lez, Saint-Girons est le centre commercial et touristique du Couserans, entre l'Ariège et la Garonne