France

Département du Vaucluse

Le village de Roussillon

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Photos de Armand Grimm et Martine Bakker

Roussillon est une commune française située dans le département de Vaucluse en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le village est classé parmi les plus beaux villages de France et fait partie du  Parc naturel régional du Luberon. Roussillon est le deuxième village le plus visité du Luberon et mérite le classement de "Plus beaux villages de France".

 Situé au cœur de la vallée nord du Luberon, entre le « petit » Luberon et les Monts de Vaucluse. La commune est localisée entre Joucas et Saint-Saturnin-lès-Apt au nord, Gordes et Goult à l'ouest, Gargas à l'est et Bonnieux et la route nationale 100 au sud. Les deux ruisseaux les plus importants sont l'Imergue au nord de la commune et l'Urbane en bordure à l'est. Roussillon a un petit château établi sur une motte castrale.

Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possède l’église Sainte-Croix, et en perçoit les revenus Seigneurie des d'Agoult, des Vins, puis des l'lsle jusqu'à la Révolution.

Charles IX passe dans le village lors de son tour de France royal 1564-1566, accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d’Anjou, Henri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine.

Au XXe siècle, les moyens modernes d'extraction ainsi que la découverte de gisements plus rentables ont peu à peu fait fermer toutes les mines. Au début des années 1980, le tourisme a remplacé cette industrie minière

On trouve sur la commune vignes, fruits, champignons... La commune produit des vins AOC Ventoux. Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contrôlée peuvent revendiquer, après agrément le label Vin de pays d'Aigues

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 La sinueuse rue centrale, qui conduit au sommet du village, est bordée de galeries d'art, de boutiques de produits provençaux et de jolies maisons des XVIIe et XVIIIe siècles. En haut, l'église Saint-Michel possède une belle façade du XVIIe siècle et jouxte une falaise d'où l'on a un panorama magnifique sur 360°, avec table d'orientation.

Roussillon est  le deuxième village le plus visité du Luberon et possède le label de Plus beau village de France. Le mieux est de découvrir Roussillon un matin ensoleillé par l'Est, soit en arrivant par la route de Saint-Saturnin-lès-Apt, la vue est alors magique, le village apparaissant au sommet d'une colline abrupte et ses teintes rouges sont avivées par le soleil ; soit par la route de Goult, où le rouge de l'ocre apparaît petit à petit au milieu des pinèdes pour d'un seul coup envahir tout le paysage. Plusieurs parkings à la périphérie permettent de limiter le nombre de voiture dans le centre du village.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les sentiers de l'Ocre La terre est rouge flamboyante, par endroit orangée. Parfois elle tire sur le jaune ou même le vert et avec le soleil couchant, elle vire au violet sombre. Les ocres colorent les paysages du Luberon. Suite au retrait de la mer il y a plusieurs millions d’années, les gisements calcaires accumulés ont été transformés en sable ocreux sous l’effet de pluies diluviennes.

Pour mieux comprendre l'aventure industrielle de l'ocre qui a transformé le paysage vauclusien de Roussillon à Rustrel, en Colorado Provençal, il faut visiter le Conservatoire installé dans l'ancienne Usine Mathieu. Ici tout est encore couleur ocre, des murs au sol. Le contraste des couleurs de la terre avec celle des pins est saisissant de beauté.

Dans cette ancienne usine d'ocre crée par ceux qui se lancèrent dans l'aventure dès 1871, on peut découvrir lors de la visite, bassins, fours, moulins à ocres rouge et jaune ainsi qu'un jardin tinctorial. L'Association OKHRA accueille le public et les professionnels pour des visites guidées, des stages de 1 à 6 jours autour de la couleur, des enduits, des patines, des ateliers pédagogiques pour enfants durant les vacances et pour les scolaires,des conférences, des conseils sur la pratique des couleurs. Des expositions temporaires complètent la visite. L’ocre fut tout d’abord utilisée pour des peintures rupestres, puis fut redécouverte au moment de la Révolution et commercialisée pendant un siècle dans le monde entier pour ses propriétés colorantes inaltérables. Pigment naturel, l'ocre fait aujourd’hui un retour en force, redonnant vie à de nombreuses activités, touchant la peinture, la décoration, la poterie et le bâtiment.

Roussillon est célèbre pour la richesse de ses ocres. De grandes carrières ont été exploitées depuis la fin du XVIIIe siècle et ont employé mille personnes jusqu'en 1930 mais, aujourd'hui, afin de ralentir les dégradations du site, il est interdit d'en ramasser sous peine d'amende. Situé dans le Parc Régional du Luberon, Le village est bâti au sommet d'une falaise d'ocre et offre aux visiteurs une parfaite harmonie de couleurs avec ses pierres, ses toits, et ses façades imprégnés des mêmes tonalités rouge que les paysages avoisinants. Il a tiré longtemps sa richesse de l’exploitation des pigments naturels contenus dans sa terre ocre jusqu’à l’apparition des colorants synthétiques. Il faut découvrir l’histoire de cette industrie en visitant le Conservatoire des Ocres et des Couleurs installé dans une ancienne usine d'ocre. On y apprend tout sur l’exploitation et la transformation de l'ocre et on y organise des stages de formation réguliers. A suivre aussi,le sentier aménagé
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L'exploitation de l'ocre à Roussillon doit tout à Jean-Étienne Astier qui, entre 1780 et 1785, étudia les propriétés des sables jaunes et rouges qui dominaient sur ses terres. En 1790, il reçut l'aval du nouveau conseil municipal pour utiliser le moulin à huile du village. Cette période révolutionnaire, n'empêcha pas ses affaires de fructifier. En 1810, il fait fonctionner deux usines à proximité du village et une fabrique dans Roussillon même.

Si l'ocre n'est plus exploitée sur la commune, son sentier des ocres attire des milliers de touristes. Comme l'ensemble des communes du Luberon, le tourisme joue un rôle, directement ou indirectement, dans l'économie locale. Hôtels, gîtes, chambres d'hôtes, camping, centres équestres, etc. Les variétés d'ocres et les couleurs ont su susciter l'intérêt des artistes comme des touristes.

À quelques centaines de mètres du cœur du village, côté sud-est, ne pas manquer le sentier des ocres dont les teintes vont du jaune au violet. Ce sentier aménagé, balisé et agrémenté de panonceaux didactiques permet de découvrir la flore particulière des collines d'ocres yeuses, chênes blancs, genévriers... ainsi que les étonnants paysages formés par les anciennes carrières : action de l'homme mais aussi de l'érosion sculptant ces aiguilles des fées au-dessus de la fameuse chaussée des géants.

Pour permettre aux visiteurs de bien mesurer la richesse des ocres de Roussillon, un Conservatoire des ocres et pigments appliqués ouvert au public a été fondé.

Musée de l'Ocres
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sortie