Italie

L’île d'Elbe

Photos de Martine Bakker

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Cette île est un bijou. La Corse en miniature. Partout ou l'on regarde c'est beau, les yeux se remplissent d'images à jamais.
Les villages à l'Italienne avec ruelles étroites et maisons ocres aux volets verts
 les petits ports sympathiques, les plages sublimes avec de l'eau turquoise (mais difficiles d'accès et les parkings rares), des rochers de toutes les couleurs, les fonds marins, les fleurs sur les rochers, ...
 
enfin bref une destination à garder jalousement secrète.
 
Faut dire qu'y aller n'est pas facile. Le Ferry depuis le continent avec voiture est cher et décourage bon nombre de visiteurs qui font un tour en Toscane. Certains embarquent pour une journée d'excursion, mais c'est dommage car la visite se fait alors au pas de course.
Il faut profiter en douceur de cette île qui a décidément beaucoup à offrir.

l'île d'Elbe est la plus grande île de l'archipel toscan. Longue de 29 km et large de 18,5 km, elle est située entre la Corse et la Toscane, à la frontière entre les mers Ligure et Tyrrhénienne. Elle est séparée du continent italien par le canal de Piombino, large d'une dizaine de kilomètres. C'est un site protégé par un parc national,

Elbe est composée de granites et de roches sédimentaires, calcaires et marnes. Des gisements de métaux y existent, dont cuivre et surtout fer. Le parc est un sanctuaire pour les dauphins et les baleines de Méditerranée. On y observe aussi de nombreux oiseaux marins, quelques phoques et tortues... Quelques grandes prairies de posidonies sont bien conservées, abritant notamment des hippocampes, poulpes et seiches et on trouve aussi de petites populations de posidonies très proches du rivage, mais seules deux petites portions de mer sont interdites à la pêche, l'une au nord et l'autre au sud de l'île. Les laisses de mer sont essentiellement composées de feuilles de posidonies, parfois sur plus de 40 cm d'épaisseur.

Porto ferraio
Porto ferraio
Porto ferraio
Porto ferraio
Porto ferraio
Porto ferraio
Porto ferraio
Porto ferraio
Portoferraio du nom du fer qu'exploitaient les Étrusques, puis les Romains - avec 10 000 habitants, sur une population insulaire d'environ 28 000 habitants, est sa plus grande agglomération et son port le plus important, où arrivent la plupart des ferries pour l'île d'Elbe de Piombino.
Marciana Marina
Marciana Marina
Marciana
Marciana
Marciana
Marciana
Marciana Marciana Poggio
 
Rio Marina
Rio Marina
Rio Marina
Rio Marina
Rio Marina Rio NellElba
 
Rio NellElba
 
Barbarosa
 
Copobiancio
 
San Ilario
San Ilario
 
Porto-Azzuro
Porto-Azzuro
Porto-Azzuro
Porto-Azzuro
 
Barabarca
 
bisbarabarca
 
Capoliver
Capoliver
Capoliver
Capoliver
Capoliver
 
 
 
 
 
 
 

L'île et le parc national abritent des écosystèmes typiques et quelques espèces endémiques comme la violette et le bleuet Dans les zones exposées au vent se développent des taches de végétation de genêt, de cistes Des forêts aux arbres de taille modeste, mais d'essences variées hêtre, aulne, pin, chêne. couvrent à nouveau les pentes de l'île, croissant souvent sur d'anciens sites miniers ou des terrasses qui servaient à stabiliser les sols cultivés sensibles à l'érosion, et qui ont été abandonnés.

Plusieurs espèces de lézards et deux espèces de vipères vivent dans le maquis, sur le littoral et les forêts, ainsi que diverses espèces d'amphibiens.

Le tourisme est devenu la première activité économique de l'île, qui accueille des visiteurs du monde entier italiens, allemands, suisses, néerlandais, américains et français notamment. Il est source d'une forte et rapide urbanisation et périurbanisation nombreuses villas et résidences secondaires du littoral autour des communes et ports existants. En 2009, la desserte en eau et en électricité reste encore très rudimentaire dans une grande partie de l'île.