Italie

Rome vatican

église Saint paul

Photos de  Christian Contini

Vous êtes sur le site >>>  www.yvettedefrance.com

La basilique Saint-Paul-hors-les-Murs fait partie des quatre basiliques majeures de Rome avec Saint-Jean-de-Latran, Sainte-Marie-Majeure et Saint-Pierre de Rome.

Selon la tradition chrétienne, Paul est décapité dans un vallon désert appelé les Eaux salviennes sur le site actuel de l'Abbaye de Tre Fontane. Son corps est réclamé par une femme appelée Lucina, une matrone romaine appartenant à la communauté chrétienne et qui possédait un domaine agricole le long de la Via Ostiense, en dehors du Mur d'Aurélien d'où le qualificatif « hors-les-Murs » associé au nom de l'édifice), au niveau de la Porta Ostiensis (ou "Porte Saint-Paul"), propriété adjacente à une nécropole. Lucina l'enterre dans la tombe familiale près d'un vignoble sur les rives du Tibre. Sa tombe étant celle d’un citoyen romain, elle n'a pas à être cachée et devient rapidement un lieu de vénération des chrétiens, si bien que le pape Anaclet y fait construire un oratoire funèbre édicule appelé Cella Memoriae ou tropaeum), comme sur la tombe de Saint Pierre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 Dès l'officialisation du Christianisme avec l'édit de Milan en 313, Constantin crée une basilique sur la nécropole contenant la tombe de Saint Paul, à environ 2 km de la muraille aurélienne qui ceinturait Rome et place le corps du saint dans un sarcophage de bronze sous le maître-autel. Ce premier édifice, occidenté, est consacré le 18 novembre 324 par le pape Sylvestre. En 383, Valentinien II, devant l'afflux de pèlerins, décide de raser la basilique et d'en construire une nouvelle, comme en témoigne une lettre adressée par l’empereur au préfet de la ville de Rome, Sallustius, qui était chargé de l’étude des travaux. La construction de cet édifice est poursuivie à I et est achevée sous Honorius en 395. La basilique nouvelle, orientée cette fois, et beaucoup plus vaste, est construit par Cirade, dit "Professeur Mechanicus" qui projette le plan à cinq nefs et le portique à quatre arcades. L'édifice est consacré par le pape Sirice en 391 et est désigné à cette époque comme la  basilique des trois Empereurs 

Le cloître réalisé au XIIIe siècle par des Vassaletto, est accessible depuis le bas-côté gauche. De style roman, ses arcades sont soutenues par une série de double colonnes torsadées cosmatesques (incrustées de parphyre, serpentin, tesselles d'or, toutes de formes différentes.