Inde

Le Taj Mahal

Photos de Jean Marc Hermann

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

L'Inde est le pays le plus peuplé du monde après la Chine. Vingt-trois langues officielles y sont reconnues dont le hindi, le tamoul  et l'anglais.

Le Taj Mahal

Le Taj Mahal qui signifie Palais de la Couronne est situé à Âgrâ, au bord de la rivière Yamunâ dans l'État de l'Uttar Pradesh en Inde. C'est un mausolée de marbre blanc construit par l'empereur moghol Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam,  Elle meurt le 17 juin 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant alors qu'elle allait à la campagne. Elle trouve une première sépulture sur place dans le jardin Zainabad à Burhampur. Suite à sa mort survenue le 31 janvier 1666, son époux fut inhumé auprès d'elle.

La construction commence en 1631. Cependant, il demeure une incertitude sur la date exacte de la fin des travaux. Le chroniqueur officiel de Shah Jahan, Abdul Hamid Lahori indique que le Taj Mahal est achevé fin 1643 ou début 1644. Mais à l'entrée principale une inscription indique que la construction s'est achevée en 1648. L'État de l'Uttar Pradesh, qui a célébré officiellement le 350e anniversaire de l'édifice en 2004, affirme quant à lui que les travaux se sont achevés en 1654. Parmi les 20 000 personnes qui ont travaillé sur le chantier, on trouve des maîtres artisans venant d'Europe et d'Asie centrale. Le 7 juillet 2007, le célèbre monument a été désigné comme l'une des sept nouvelles merveilles du monde.

Plus de 3 millions de visiteurs par an

Il est interdit de photographier, l'intérieur, cela reste un privilège pour certains photographes désignés et sous contrôle de toute photo publiée

Admirable, délicat, éblouissant, élégant, gracieux, harmonieux, magnifique, merveilleux, parfait, sublime, majestueux, depuis des siècles, poètes et voyageurs se répandent en louanges sur cette lumineuse perle de l’Inde qu’est le Taj Mahal, dont la célèbre silhouette constitue l’emblème du pays. Le Taj, l’édifice le plus beau, le plus romantique et le plus photographié extérieurement, reste le plus parfait jamais construit par l’homme.
L’imposant Fort Rouge d’Agra est entouré d’une double enceinte de murs crénelés en grés rouge de 20 mètres de haut, renforcés de tours et protégés par de profonds fossés. On entre par la porte d’Amar Singh, un maharaja exécuté ici en 1644 par Shah Jahan, puis on suit la rampe à éléphants avant de découvrir le palais de Jahangir, en ocre rouge et typiquement hindou.
Ce fort renfermait à l’origine un palais, détruit par Shah Jahan, son petit fils, qui le remplacera par d’autres monuments à l’architecture plus élégante et moins massive, où le marbre blanc, incrusté de pierres précieuses (technique de la pietra dura), a remplacé le grés rouge, à l’exception des remparts, des portes et des tours.
Puis on arrive au Diwan-i-Khas (salle des audiences privées), au Khas mahal, en marbre blanc, et au Shish Mahal (palais des miroirs) construits par Shah Jahan qui en fit son palais privé. Ce cadre servit de prison à Shah Jahan qui durant huit ans contempla son Taj mahal où reposait Mumtaz Mahal, son épouse