Inde

Les transports en Inde Rajasthan

Photos de Jean Marc Hermann

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

L'Inde est le pays le plus peuplé du monde après la Chine.

Les routes ne sont pas toujours carrossables et la circulation anarchique. Les bus, généralement bondés, vont très vite, roulent parfois à deux de front et se font souvent la course entre eux.

Bien qu’elles soient plus rapides et confortables, les voitures se font rares sur les routes. L’importance des distances et l’état des routes incitent les voyageurs à emprunter les transports en commun.

la bicyclette avec le conducteur  installé à l'avant  dont les haubans et la roue arrière sont remplacés par un châssis avec une paire de roues. Le passager, assis sur une banquette dont

l’ergonomie rappelle celle du pousse-pousse, se tient où il peut et reste attentif à la route pour amortir les chocs lorsque les roues franchissent des trous ! Les conducteurs de rickshaw sont parmi les travailleurs les plus mal payés en Inde. Ils sont usés très jeunes par les journées interminables de travail.

La petite taille de l'auto rickshaw et l'audace, des pilotes leur permet de se faufiler partout. Certaines manoeuvres peuvent nous faire vomir, le klaxon dont l’aspect est aussi drôle que le son n’est désagréable, mais qui est dispensable à la survie sur les routes indiennes. Petit, maniable et rapide, le scooter a les qualités du rickshaw ; il est très pratique pour se faufiler dans les ruelles ou entre les voitures. Monsieur est au volant, junior est debout devant lui Madame est assise derrière, le bébé dans les bras ! Le tout zigzagant dans les embouteillages

on peut également voir avancer péniblement des chars à boeuf ! Il ne faut pas être pressé

…Les camions indiens ne sauraient passer inaperçu... Décorés, poussifs et néanmoins puissants, les "Tata trucks" sillonnent toutes les routes de l'Inde. Il y a assez peu de circulation en dehors des agglomérations, à part les camions qui roulent assez lentement et ont du mal à se laisser doubler. Quand vous les croisez, mieux vaut carrément s'arrêter sur le bas-côté, - Éviter de rouler la nuit : avec l'absence d'éclairage, les feux des camions qui éblouissent, les cyclistes, les piétons et les animaux, car La signalisation est quasi inexistante,

Moi je préfère le chameau, il y a moins de risques