Vietnam

Halong

Photos de Gérard Morio

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

La baie de Ha Long plus  est une étendue d'eau d'environ 1 500 km² située au nord du Viêt Nam, dans le golfe du Tonkin, à proximité de la Chine et à 170 km à l'est de Hanoï. Elle est longée par une côte de 120 km. Son paysage est marqué par les 1 969 îles karstiques qui ont valu au site d'être inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO en 1994. C'est une des principales attractions touristiques du Viêt Nam.
 
 
 
 
 
 
 

La végétation est principalement constituée de saxifrages, du fait de la faible épaisseur de la couche d'humus.

Depuis le 17 décembre 1994, le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. En 2011, la baie d'Along est élue comme étant l'une des sept merveilles naturelles du monde.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pendant la colonisation, les Français ont cartographié la baie et ont baptisé certains îlots. Comme la baie possédait des gisements de houille à ciel ouvert, elle fut exploitée par la Société française des charbonnages du Tonkin.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La particularité de la baie est sa multitude de pitons rocheux. Il y a 1 969 îles et îlots rocheux, comportant nombre de criques. Certains îlots sont creusés de grottes dont les plus célèbres sont la « grotte de la Surprise » et celle nommée par les Français « grotte des Merveilles ». D'autres grottes mènent à des lacs intérieurs. L'ensemble compose le plus grand karst marin du monde.

 
 
 

Les barques en forme de nacelle, faites de bambou tressé et pilotées par des pêcheurs, sont caractéristiques de la baie de Ha Long. Elles permettent de pénétrer dans les grottes dont le passage se ferme à marée haute tandis que, de l'autre côté, se forme un lac intérieur. Dans leurs filets se trouvent des poissons dont les plus gros, découpés, macérés dans du safran, serviront à préparer le plat de fête de la région 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

LHa Long en vietnamien signifie « descente du dragon ». En effet, la légende raconte que le paysage exceptionnel de cette baie est dû à un dragon, être merveilleux et bénéfique au Viêt Nam, qui serait descendu dans la mer pour domestiquer les courants marins. Se débattant, il aurait ainsi entaillé la montagne avec sa queue. Et comme le niveau de l'eau serait monté, seuls les sommets les plus élevés auraient émergé.

Les cavernes des îles sont habitées depuis environ 4000 ans avant notre ère.

La baie d'Along a été le théâtre de plusieurs batailles navales. Ce labyrinthe a permis à l'armée vietnamienne de stopper les voisins chinois par trois fois. En 1288, le général Tran Hung Đao stoppa les Mongols en coulant leur flotte. Des pieux ayant servi à l'époque ont été retrouvés dans la grotte des Bouts de Bois, à l'île des Merveilles, et sont exposés au musée de Haïphong.

À la fin du XVIIIe siècle, la baie servait de refuge de pirates, que les autorités chinoises et vietnamiennes ne parvinrent à éradiquer. À partir de 1810, ils abandonnèrent le site et remontèrent les fleuves, chassés par la Royal Navy.

Pendant la guerre du Viêt Nam, de nombreux passages ont été minés par les États-Unis, ce qui représente encore une menace de nos jours. Pendant la guerre contre les Américains, la Chine populaire a soutenu le gouvernement du Nord Viêt Nam en lui envoyant notamment des navires équipés de canons antiaériens. Basés à Ha Long, ils permettent aujourd'hui à la marine populaire vietnamienne de surveiller les côtes et de parer à d'éventuelles incursions chinoises.

Sortie