Québec

Latulipe-et-Gaboury

Photos de Hamel Yolande

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com
 
Latulipe-et-Gaboury

Les cantons unis de Latulipe-et-Gaboury regroupe environ 350 habitants et sont situés au nord-est de Ville-Marie, au confluent des rivières Fraser et des Quinze, dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue.

L’histoire de Latulipe-et-Gaboury débute en 1909, lors de la proclamation du canton de Latulipe. Les premières familles s’établissent alors au sein d’une mission fondée par les Oblats de Marie-Immaculée, sur les basses terres bordant la rive est de la baie Gillies, à l’embouchure du lac des Quinze et de la rivière Fraser.

En 1910, Monseigneur Élie-Anicet Latulipe, évêque d’Hayleybury, y érige la paroisse de Saint-Antoine-Abbé-de-Latulipe. En juillet 2010, la municipalité célébrera donc les 100 premières années de son existence.

La municipalité de Latulipe, que l’on appelait aussi le Petit-Village-des-Américains à cette époque, se développe au fil des ans. Au début des années 1920, le canton de Gaboury est jumelé à la municipalité Latulipe pour former le territoire de colonisation de la municipalité de cantons unis de Latulipe-et-Gaboury, dans la région qu’on appelle le Vieux-Témiscamingue, toponyme utilisé pour désigner les localités agro-forestières nées d’un premier mouvement de colonisation.

La municipalité possède deux sites historiques, soit l’ancien presbytère, joyau de son histoire qui abrite le Bistro Pin et Café et un centre d’interprétation, d’exposition et de diffusion du patrimoine forestier. Un sentier de motoneige et un sentier VTT traversent le territoire

Notons que Latulipe-et-Gaboury dispose de plusieurs infrastructures de services municipaux, dont un garage municipal, un aqueduc, des égouts résidentiels ainsi qu’une patinoire extérieure, un terrain de balle, un terrain de camping, une plage publique, un parc municipal, un point de service du CLSC, des clubs sociaux, une salle municipale et une bibliothèque municipale.

Parmi les attraits touristiques de la municipalité, on trouve le pont couvert Landry, de type town, construit en 1938. Ce pont a été classé monument historique en 2007. Il s’agit d’un des rares ponts couverts subsistant dans la région la Chute à Ovide, avec son sentier pédestre rustique qui  permet d’accéder au site, et où se trouvent les vestiges d’un moulin à scie du début du XXe siècle. On peut aussi naviguer jusqu’aux Chutes à Ovide à partir du quai public du village, où une rampe de mise à l’eau est installée le parc du Lac-des-Bois, où est installé un camping rustique.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Merci à Yolande Hamel pour la visite de ce petit village au Québec