Grèce

Balade à travers Corfou

Photos de Gisèle Langlois

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Corcyre ou Corfou est une île grecque située en mer Ionienne, sur la façade occidentale de la Grèce, à proximité de sa frontière avec l'Albanie. Elle est la capitale de la périphérie des îles Ioniennes.

 l’île est connue dans l'histoire de la Grèce antique en tant que cité grecque sous le nom de Corcyre.

 
 

L’Achilleion ou Achilléon  est un palais néoclassique de style pompéien situé en périphérie du village de Gastouri, dans l'unité municipale d’Achilleio, sur l’île grecque de Corfou.

L’Achilleion ou Achilléon  est un palais néoclassique de style pompéien situé en périphérie du village de Gastouri, dans l'unité municipale d’Achilleio, sur l’île grecque de Corfou.

Construit en 1889-1891 en l’honneur du héros homérique Achille par l’impératrice Élisabeth d’Autriche-Hongrie plus connue sous le surnom de « Sissi », il est racheté par le Kaiser Guillaume II d’Allemagne en 1907 puis occupé par les troupes françaises et serbes, qui en font un hôpital militaire, pendant la Première Guerre mondiale.

Après la signature du traité de Versailles, l’Achilleion est nationalisé par l’État grec en guise de réparations de guerre. Occupé par les troupes de l'Axe pendant la Deuxième Guerre mondiale, il est rendu à la Grèce à la Libération puis transformé en casino et en musée en 1962. Aujourd'hui,  la résidence accueille sporadiquement des sommets européens Le palais de l'Achilleion se trouve sur la côte orientale de Corfou, dans l'ancien dème d'Achilleio, auquel il a d'ailleurs donné son nom lors de sa création en 1997.

Situé en périphérie du village de Gastouri, au fond de la baie de Benitses, il se trouve à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Corfou ville. Placé au sommet d'une colline, à 145 mètres d'altitude, il domine la mer Ionienne et offre une vue panoramique sur l'îlot de Pontikonissi et sur la ville de Corfou Le domaine de l’Achilleion s’ouvre sur un portail monumental dont la grille métallique est rehaussée d’une inscription dorée qui rappelle le nom grec du palais. De part et d’autre de cette inscription se trouvent des chevaux ailés tandis que des méandres et d’autres figures géométriques composent la grille.

Une fois le portail traversé, un chemin conduit le visiteur vers le bâtiment principal du palais. À l’entrée de celui-ci, une statue d’Élisabeth d’Autriche de taille réelle rappelle que la villa était autrefois la propriété de l’impératrice et que c’est elle qui en a imaginé la conception

L'impératrice Élisabeth d’Autriche-Hongrie se rend, pour la première fois, à Corfou, en mai 1861. À l’époque, les îles Ioniennes n’appartiennent pas encore à la Grèce et la souveraine, qui voyage à bord du yacht anglais Victoria-and-Albert II, y est accueillie par le gouverneur britannique Henry Knight Storks. Immédiatement, l'impératrice est charmée par l'île, sa végétation et son climat : elle oublie alors Madère, destination exotique qui a pourtant été son premier refuge alors qu’elle fuyait la cour viennoise, et décide de revenir plus tard à Corfou Les années qui suivent, Sissi, de plus en plus fascinée par la civilisation hellénique, arpente la Grèce et l'Asie mineure, sans se préoccuper des tensions qui secouent les Balkans ou de la gêne que peut causer, à la famille royale grecque, la visite de la cousine du roi Othon Ier, déposé en 1862 et remplacé sur le trône hellène par un prince danois. En octobre 1885, l'impératrice visite ainsi les ruines de Troie et se recueille sur le tombeau d'Achille, son héros mythologique préféré.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les îles antipaxi et paxi

La Grèce possède de nombreuses ïles,  les Iles de Paxi et Antpaxi,  des plages bleues-vertes de toute beauté, avec l'insouciance qu'elle transmet. La mythologie nous dit qu'autrefois Paxi était uni à Corfou, mais Poséïdon, le dieu de la mer, pour créer un endroit calme, afin de jouir de son amour avec Amphitrite a jeté son trident dans la mer et a séparé Paxi de Corfou.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Météores

Les monastères des Météores  sont un haut lieu du monachisme orthodoxe, situé au nord de la Grèce, en bordure de la plaine de Thessalie, à proximité de la ville de Kalambaka, en Hestiotide, dans la vallée du Pénée.

Ce sont des monastères chrétiens orthodoxes perchés au sommet d'impressionnantes masses rocheuses grises, sculptées par l'érosion et appelées « Météores ».

Le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les danses grecques

Corfou  est l'île la plus septentrionale des îles Ioniennes qui comprennent aussi Céphalonie, Cythère, Ithaque, Leucade, Paxos et Zante. Ce chapelet, qui suit la trame du relief continental, est plissé et haché de failles gigantesques nées au tertiaire. D'où l'étrange beauté des rochers qui plongent à pic dans la mer et la présence des gouffres d'Argostoli où les flots se précipitent. Corfou mesure 58 km de long et 27 km au point le plus large. L'île, en majorité bordée par la mer Ionienne, est aussi baignée par la mer Adriatique sur son littoral nord, depuis l'Ákra Kouloúra, au nord-est, jusqu'à l'Ákra Kavakefali, au nord-ouest.

On peut diviser l'île en trois régions : le nord avec les montagnes, le centre avec les collines, le sud avec les plaines. Les côtes sont principalement constituées de galets et de sable. Le point culminant de Corfou est le Mont Pantokrator