U.S.A

Les côtes du Maine

Vacances de Michelle Beaudet

Vous êtes sur le site   >>>   www.yvettedefrance.com

Plus grand Etat de la Nouvelle-Angleterre, le Maine possède plus de 6 000 lacs et étangs et des centaines de montagnes, qui domine l'Etat à 1 586 m d'altitude. Le Maine État de la côte nord-est des États-Unis, en Nouvelle-Angleterre, situé en bordure de l’océan Atlantique. La capitale de l’État est Augusta, sur la Kennebec River à quelques miles de la côte dans le sud de l'Etat, Augusta fut au 17e siècle un poste commercial avancé, établi par les colons anglais issus de la Plimouth Colony, afin de se protéger contre les Indiens de cette région. et Portland en est la ville se situe sur la magnifique Casco Bay. Joli port, spécialisé dans la pêche au homard, Portland s'est développée à partir du 18e siècle grâce à la construction navale et au transport de bois. La ville eut à subir un bombardement anglais en 1775, et un grand incendie au siècle suivant. On peut y découvrir la maison du poète Longfelloww, construite au 18e siècle.. Le Maine est bordé respectivement à l’est et à l’ouest par les provinces canadiennes du Nouveau-Brunswick et du Québec. Le relief intérieur, montagneux (l’État constitue la limite septentrionale des Appalaches), culmine au sommet du mont Katahdin (1 606 m) et domine une étroite plaine littorale aux côtes découpées. Les glaciers quaternaires ont en effet sculpté la région, aujourd’hui parsemée d’une multitude de lacs et de rivières (Sainte-Croix, Penobscot, Kennebec). La plaine littorale est soumise à des influences océaniques, tandis que l’intérieur des terres bénéficie d’un climat continental.

Le territoire du Maine a été découvert en 1498 par le navigateur Jean Cabot. En 1604, Pierre de Monts a fondé la colonie de l’île Sainte-Croix ; la région était alors peuplée par des Amérindiens Algonquins. La colonisation anglaise a été entreprise par la Compagnie de Plymouth en 1607, et le Maine — dont l’économie a longtemps reposé essentiellement sur la production de fourrures et de bois d’œuvre — annexé au Massachusetts en 1658. Le mouvement d’indépendance envers le Massachusetts a débuté en 1785 environ ; toutefois, la séparation n’est devenue effective qu’en 1819, le Maine intégrant l’Union le 15 mars 1820 et devenant par là même le 23e État américain. Au terme d’une longue controverse territoriale entre les États-Unis et la Grande-Bretagne concernant le Maine et la province canadienne du Nouveau-Brunswick, la frontière de l’État a définitivement été fixée par le traité Webster-Ashburton de 1842  Le Maine a connu une forte croissance économique jusque dans les années 1860, fournissant le pays en bois de charpente, en textile, en produits de la pêche et en construction navale. Il a par ailleurs été le premier État américain à édicter une loi de prohibition en 1851. Après la guerre de Sécession toutefois, l’émergence des navires en coque d’acier et le départ de l’industrie textile hors de la Nouvelle-Angleterre ont contribué à son déclin économique. Malgré l’essor du tourisme et de l’industrie moderne à la fin du xixe siècle, l’État a en effet connu une longue période de récession, dont les conséquences étaient encore sensibles après la Seconde Guerre mondiale. Les années quatre-vingt ont en revanche été marquées par un retour à la prospérité dans l’ensemble de la Nouvelle-Angleterre ; c’est ainsi que l’État du Maine est passé, entre 1980 et 1989, du 39e au 21e rang national pour le revenu par habitant.

Riche en couleurs, particulièrement en automne, la côte du Maine, extrèmement découpée, possède de nombreux phares. Sur les 87 phares recensés en 1907, une soixantaine résiste encore aujourd'hui aux assauts des vagues.

Sortie