Histoire de Noël

Le père noël et le petit chaperon jaune

 

 

 

 Savez-vous qu'un jour, le père Noël

A sauvé la vie d'une petite fille ?

écoutez  plutôt...

 

Le père Noël se promenait dans une sombre forêt,

Quand il rencontra une petite fille habillée de jaune.

- Bonjour ! dit-t-elle.

Vous ressemblez à quelqu'un que je connais :

au papa Noël !

Pas étonnant car je suis le père Noël !

La petite fille mit les poings sur ces hanches et

Elle éclata de rire :

- Ah ah ah !Vous êtes un bonhomme plutôt rigolo,

Mais je ne vous crois pas.

Moi je suis le petit chaperon jaune.- 

Bonjour petit chaperon jaune, sourit le père Noël

Où vas-tu de si bon matin ?

La petite fille montra son panier d'osier et elle expliqua :

- Je vais porter un délicieux croque-monsieur à grand-père

Qui est malade.

Il habite de l'autre côté de la forêt.

Je dois me dépêcher si je veux être arrivée avant la nuit.

Le père Noël fronça les sourcils :

- Tu n'as certainement pas le droit de traverser la forêt,

Petit chaperon jaune, car tu risques de rencontrer

le grand méchant loup.

Mais la petite fille haussa les épaules.

Elle ramassa son panier, fit demi-tour et partit en courant.

Quand la petite fille se retourna enfin

Le bonhomme rigolo n'était plus là.

Mais derrière elle se tenait une ombre noire

une ombre velue qui grogna :

- C'est moi le loup !

Bonjour petit chaperon jaune !

Vous connaissez mon nom ? s'étonna la petite fille.

évidemment ! ricana le grand méchant loup.

J'ai déjà rencontré le petit chaperon rouge,

le petit chaperon vert et le petit chaperon bleu....

Et je les ai toutes.... Heu..

La petite fille sursauta et demande inquiète :

- Vous les avez toutes ... quoi ?

- Heu, hésita le loup, je les ai toutes embrassées.

Embrassées ? Pouah ! Moi je déteste les bisous !

S'écria le petit chaperon jaune qui s'enfuit à toute vitesse.

Voyant cela, le grand méchant loup prit son élan

Et il s'élança à la poursuite de la petite fille.

Mais il heurta soudain un drôle de bonhomme vêtu de rouge

- Pousse-toi ! ordonna le loup.

- Sûrement pas ! gronda le père Noël

Le loup gronda, il gratta le sol avec ses pattes de devant,

Et il répéta de sa grosse voix :

-Je suis le roi des bois ! Pousse-toi ! 

Et il bondit sur le père Noël

Mais celui-ci avait saisi un gros bâton et Paf

D'un seul coup, il assomma le grand méchant loup.

Le petit chaperon jaune avait tout observé.

Elle embrassa le père Noël et l'applaudit très fort :

- Bravo ! bravo, bonhomme rigolo !Tu es vraiment costaud !

Maintenant que tu as assommé ce terrible loup,

Je ne crains plus rien du tout !

Tiens pour te remercier, je te donne mon panier d'osier.

Et en riant, elle s'éloigna en direction 

De la maison de son grand-père.

Le père Noël soupira quelle coquine, cette petite fille !

Il prit le panier, avala le délicieux croque-monsieur,

Puis il retourna chez lui là-bas dans son palais

Bien loin de la grande forêt.

Sortie 

Yvette . Piel