Pour nos petits enfants

 

Bravo renardeau 

 

Madame renard va avoir des bébés. 

Elle a le ventre rond et des mamelles gonflées, où ils pourront téter

Mais pas de maison pour les loger !

Elle parcourt la forêt en quête d'un terrier.

Et si elle profitait de l'absence des blaireaux pour se glisser chez eux.

C'est tout propre et spacieux, un vrai palais sous terre !

Madame renard s'y glisse et s'installe sans manière dans la pièce.

 

Quand les blaireaux la trouvent, en rentrant peu après

ils n'osent pas la chasser :

Les renardeaux sont nés et ils ont pitié d'eux.

N'empêche qu'ils sont furieux, ils se couchent dans leur coin,

Sans le moindre bonsoir, et sans un seul regard pour les petits renards.

Il y en a pourtant un qui est drôle à voir :

Au lieu d'être rouquin ... il est noir !

Dès qu'ils ouvrent les yeux, ses frères se moquent de lui, 

et il se fait tout petit, si petit que maman l'oublie.

Un jour qu'elle est partie chasser avec les autres au milieu de la nuit,

Un jeune blaireau lui dit :

- Je m'appelle Tom, et toi ?

- Noireau, dit le renard, parce que je ne suis pas beau.

- Mais le noir, c'est très beau!  proteste le blaireau

Tu es un renard charbonnier. 

Ce sont les plus gentils ! Veux-tu être mon ami ,

 

Bien que leurs deux familles se regardent de travers,

Noireau le renardeau et Tom le jeune blaireau ne peuvent plus se quitter.

La nuit comme la journée, dehors comme au terrier,

On les voit côte à côte, s'amuser ou chassant, courant ou sommeillant,

Et parfois chuchotant serrés l'un contre l'autre /

Il échangent leurs secrets...

 Tom apprend à Noireau comment se mettre en boule pour dévaler une pente

Comment creuser sous terre un abri invincible et ,

en cas de danger, devenir invisible .

Noireau apprend à Tom, comment manger du miel en cachette des abeilles.

Il aimerait bien aussi lui apprendre à nager et à pêcher les grenouilles... 

Mais le blaireau peureux a peur de l'eau qui mouille !

 

Un jour que Tom sommeille au soleil, une grande ombre s'approche...

Lorsqu'il s'en aperçoit et qu'il fait volte face, il est trop tard:

Un énorme aigle fonce sur lui comme une flèche, toutes serres dehors !

Mais Noireau a tout vu. Il pousse un cri aigu.

L'oiseau décontenancé, s'éloigne et prend de l'altitude.

Tom en profite pour se cacher.

 A présent, c'est au petit renard que s'attaque le rapace !

Il fonce sur lui dare-dare..

Or ce qu'il ne sait pas, c'est qu'un jeune renardeau

Court plus vite qu'un blaireau. Et qu'il saute bien plus haut...

Juste au dernier moment, Noireau jaillit en l'air, et vlan !

Une fois de plus l'oiseau manque sa proie !

 Mais plus le saut est beau, plus on retombe de haut.

Quand Noireau atterrit, le sol s'ouvre sous lui et l'engloutit !

Le voilà prisonnier d'un de ces pièges que creusent les braconniers

Pour attraper les sangliers. il se met à crier.

- Ne t'affole pas, dit Tom qui accourt aussitôt.

Accroche-toi à ma queue, je vais faire l'ascenseur.

Et hop ! Noireau sort en douceur de ce trou de malheur !

 Le soir dans le terrier, chacun raconte à sa maman,

Comment l'autre l'a sauvé.

- Ca me donne une idée, avoue madame renard.

 Et madame Blaireau dit :

- Ca m'en donne aussi...

 C'était la même pardi !

Si bien que désormais les deux familles s'entraident au lieu de se bouder

 Quant au petit  Noireau, lui dont tout le monde riait...

Il devient un héros !

 

Sortie

Yvette . Piel