>

 

Vivre son automne

Les premières feuilles sont tombées,les journées fraîches  s'écourtent et le soleil tamisé fait chatoyer les couleurs   des arbres multicolores. 

Automne, paradoxe de vie et de mort... 
Des signes avant-coureurs de l'hiver inéluctable se montrent déjà à l'horizon, pendant que l'automne se pare de majesté pour faire oublier la morne saison  à nos portes. Pourtant des arbres déjà squelettiques laissent entrevoir le tapis des premières neiges.

Ce n'est pas en vain que l'on compare l'âge d'or à la saison de l'automne. La grisaille des têtes est prélude d'une décroissance implacable et signe d'une vivacité bientôt ensevelie dans la froidure du sol. C'est l'heure où souvenir fait place à avenir, fragilité à force, solitude à entourage, absence à présence. L'automne est aussi récolte et joie.

Retour sur les avenues parcourues conduisant à l'étroit sentier de l'apothéose; étape où le grain fécondé accepte de disparaître pour produire le fruit. 

Joie du semeur qui dans un regard rétrospectif contemple le sillon, si non toujours rectiligne, pourtant profond et plein d'espérance. Vivre son automne, c'est savourer à chaque soleil la chance neuve de poursuivre son oeuvre génératrice. L'oubli s'emparera bientôt de ta présence, mais dans les mains du Créateur

Chaque jour est source de vie. Chaque partage est oeuvre de printemps

Yvette . Piel