Blessures

 
 J'en aurai écrit des poèmes
Pour dire ou entendre des je t'aime
 
J'en aurai fait de beaux bouquets
Et fais des fleurs pour être aimée
 
J' aurai voulu voir aboutir
Des voeux pour pouvoir encore rire , 
 
J' ai cru l'amitié éternelle 
Quand j'y croyais j'avais des ailes
 
J'ai toujours voulu acquiescer
Au point d'oublier d'exister
 
J'aurai voulu que l'on me croit
De mes mots doux dits fort ou bas
 
J'aurai voulu garder la joie
Quand je l'ai cru toujours pour moi
 
J'en aurai versé bien de larmes
Accepter de rendre les armes
 
Des deux parties de la barrière ,
Une devant l'autre derrière
 
Chacune placée de son coté
Et moi aux fils barbelés
 
Un ange est passé et m'a vue
Gouttes se sang comme Jésus
 
 Et j'étais comme clouée sur place
Mais lui n'est pas resté de glace
 
De sa main blanche porcelaine
Il a essuyé sang et peines
 
Et même s'il a fallu du temps
J'en sors indemne en écrivant
 
Liliane

Sortie

Yvette Nico