Le Bonheur


Avez-vous vu le Bonheur
Où se cache - t'il cet enjôleur ?
On dit qu'il est grand Magicien

Ressemble t-il aux lendemains?
 
Aux lendemains remplis d'espoir
 Qu'il sait effacer le cafard? 
Je l'entrevois , j'y crois déjà ,
 
Il disparaît plus rien est là... 

Et bien on dit qu'il ait à coeur
Que nous soyons meilleurs joueurs ,
 Son rôle est de tout transformer,
 
Ce qui nous paraît déformé ...
 
En nous montrant tous les bienfaits
Qui sont là, qu' on ne  voit pas 
Et que là haut et ici bas
 
Moins d'exigences nous rendraient ROIS
 
 Et que le Ciel ne pleure pas
Quand la pluie tombe , et qu'il fait froid.
Un jour qui passe est jour de plus ,
 
Et non enterré et perdu...
 
Et dans le noir ouvrant nos yeux
Ce n'est point sombre si on veut,
Car ce fond est si peu bavard,
 
Très modeste nous laisse voir ,
 
Ce qui l'entoure ou le garni
Qu' il fasse jour, qu'il fasse nuit.
Et bien voyons, oui je veux bien
 
Jouer le jeu à pleine main
 
Et si je chute et me fais mal
La règle du jeu est normale,
Je veux jouer, je veux trouver ,
Mais oui je sais comment il est...
 
Moi  j'ai voulu le retenir ,
Et là lui n'a fait que s' enfuir
Mais en jouant Il m' a montré
 
Que lui aussi est imparfait,
 
Et  c'était lui qui le voulais ,
Que rien est simple ou trop parfait, 
De fleurs fraîches ou bien fanées 
 
D' histoires d' amour, ou contes de fées...
 
 Mais hélas , comme rien nous suffit ,
Trop demandeurs , gâchons la vie
 Il nous faudrait lui rendre hommage ,
 
Ne pas le faire serait dommage ...
 
Puis reconnaître que de toujours ,
On se plaint pour rien tous les jours
Si j'ai perdu, j'ai bien appris ,
 
Que c'est gagné car c'est compris
 
Que le Bonheur, lui part du coeur
Et que donner plus de couleurs
Aux choses simples, leur rendre honneur
 ,
Par un sourire , être meilleur...
 
 Et regarder  les pauvre gueux,
Pour les rendre un instant heureux,
Leur dire bonjour droit dans les yeux,
 
Et faire un geste généreux ...
 
Que manque-t-il riches bougons
 Mas de Cocagne , consommations
Tout sous la main se réveillant ,
 
Et sur un bouton appuyant...
 
C'est dur tout ça heureux mortels ,
Résidants ou dans un hôtel ,
Voir l'eau couler cet essentiel ,
 
Là sous nos yeux belle elle ruisselle...
 
Les vertes campagnes en s' offrant ,
  Les papillons les survolant
Ciel étoilé rêve en amonts ,
 
Et tant que vivent ces saisons,
 
Tout ça est un enchantement ,
Même attendant notre couchant  
Vivre le temps pour ces saveurs,
 
Nous aurons connu le Bonheur

Essayons d'être moins hostiles
Car ceci ne tient qu'à un fil ...
De devenir un peu docile,
 
Il faut aussi savoir aimer
 
Et non toujours en demander,
Pour récolter, il faut semer
Pour un jour en cueillir ses fruits
 
Cela nous changerait la VIE...
 
 
Liliane

Sortie

Yvette Nico