Viens, fuyons sous la Lune ...
 
 

 Je veux avec toi ce soir si tu le veux aussi
 Revivre les émois que nous avons saisis
 Sur les airs mélodieux en dansant, quel délice ...
 Allons dans le jardin, le moment est propice ...
 
 Au bord ce bassin tout orné de rocailles 
 Délicate ta main s'attarde sur ma taille
 Se sentir toi et moi amoureux éperdus 
 Tes yeux noirs, mes yeux verts, fous d' amour se sont tus ...
 
 Au trouble irrésistible d être deux et grisés
 En de pressions de mains, nos doigts entrelacés 
 Se dirigeant plus loin où accueillis des dunes 
 Avec comme seul témoin un troublant clair de lune ...
 
 Le sable fin et doux semblait nous inviter 
 Sous ce ciel éclairé d'étoiles qui scintillaient 
 A goûter s'allongeant au moelleux confort 
 Serrée tout contre toi et réfugiée dans ton corps ...
 
 Nous nous sommes endormis dans les bras de Morphée
 Et à l'aurore encore, le soleil fut discret,
 Assoupis, et complices avec la douce brise ...
 Le jour lentement se levait sans lâcher prise ...
 
 Se souriant étonnés d'avoir étés sages 
 A l'indicible charme que nous offrit la plage ...
 Oui car l'exaltation s'est suffit aux étreintes 
 L'aurore enfin levée éclairant nos empreintes
 
 Redonnant les couleurs à l'amour, aux folies
 Échangeant des baisers sucrés comme de bons fruits,
 Nous avons cheminé allant vers des sentiers
 Où s'offrait devant nous, la campagne empourprée ...
 
 L'automne nous entourait de ses couleurs vermeilles
 Où tant de petits coins étaient de vraies merveilles ...
 Et nous avons grimpé tout en quittant la plaine
 Enfin comme une reine, tu m 'as prise, je fus tienne ...
 
 Sont gravés à jamais là haut sur la colline
 Nos douceurs des caresses offertes et câlines,
 Ses moments uniques où nos traces en sillages,
 Seront indélébiles en ce fou paysage

Liliane

Sortie

Yvette Nico